Le chou

Certes, le chou prend de la place au jardin potager, mais il offre aussi beaucoup. Choux pommés, choux de Bruxelles, choux raves, choux-fleurs, brocolis,... autant de variétés pour combler le jardinier et agrémenter vos plats d’automne et d’hiver. Par contre celle culture a la fâcheuse tendance à attirer de nombreux ravageurs... 

Conseils de culture : Le chou demande une terre riche, bien fumée et une exposition fraîche. Arrosages et binages fréquents. Après un premier semis en pépinière, il se repique en place +/- 6 semaines plus tard quand les plants ont 10 à 15 cm de haut. Mettre en place à 60 cm de distance. 

Cultures associées: Les plantes de tomates ou simplement des branches taillées déposées entre les rangs auraient un effet protecteur contre la piéride du chou. L’absinthe aurait le même effet bénéfique. Evitez de cultiver les choux à proximité des oignons ou de l’ail (ou autres plantes de la famille des alliacées) car vous risquez de favoriser les attaques de ravageurs.
 
Principaux ennemis:

  • Les altises sont de petits coléoptères brillants qui, dès que l’on effleure leur plante hôte, se laissent tomber pour se camoufler au sol. Elles creusent des multitudes de trous circulaires dans les feuilles des choux (et aussi des radis et navets). Les jeunes plantules sont les plus sensibles aux attaques. Les larves minent successivement le collet, la tige et le bourgeon terminal.
  • La piéride du chou est un papillon blanc avec de petites taches noires sur les ailes dont la chenille se nourri abondamment des feuilles du chou. Une attaque sévère peut provoquer d’importants dégâts, surtout à partir du mois d’août, lors de la deuxième ponte de l’année. Dans les cas les plus graves il ne reste que les nervures des feuilles.
  • Le puceron cendré du chou se reconnaît à un feutrage cireux et grisâtre. Les colonies impactent le développement des choux en ralentissant leur croissance. Si l’infestation n’est pas combattue, les feuilles du cœur commencent par dépérir puis meurent. Des hivers doux favorisent des infestations plus précoces et plus importantes.

 
Moyens de lutte préventifs:

  • Pratiquez la rotation des cultures. Il est conseillé d’attendre au moins 4 ans avant de replanter des choux (ou autres plantes de la famille des Brassicacées) sur la même parcelle. 
  • Utilisez un voile anti-insectes adapté (maillage d’environ 0,8 à 1 mm) dès l’installation de la culture jusqu’à la récolte. Cela protégera les choux des pontes de papillons et des attaques d’altises et de pucerons. 
  • Si vous n’avez pas mis de voile, observez attentivement le dessous des feuilles afin de pouvoir écraser les œufs des chenilles avant leur éclosion.
  • Soyez avertis de l’arrivée des premiers vols des papillons en plaçant à proximité des plantes de roquette dont les feuilles sont très attractives pour la piéride. 
  • Traitez préventivement avec une préparation à base d’orties, de fougères ou de tanaisie pour tenir éloignés ces insectes indésirables.

Moyens de lutte curatifs:

  • Contre les altises, arrosez régulièrement les feuilles par aspersion pour déloger ces insectes.
  • Pulvérisez les feuilles avec une solution à base de savon noir (les savons noirs à base d’huile d’olive ont un effet mouillant et décapant augmenté), deux fois à huit jours d’intervalle.
  • En dernier recours, pulvérisez un insecticide à faible impact contenant du pyrèthre ou du spinosad. Le spinosad est une bactérie qui agit comme une neurotoxique après ingestion par l’insecte. Soyez vigilant car ces produits sont nocifs pour les abeilles et d’autres insectes utiles.