Le bouturage

bout

Bouturer, c’est presque magique aux mois d’août et de septembre ! A partir d’un morceau de tige soigneusement choisi et préparé, on obtient sans effort au bout de quelques semaines, une nouvelle plante enracinée. 

Le jeune bois vert et tendre des arbustes commence à durcir, il se lignifie et devient marron. On dit d’ailleurs qu’il s’aoûte. C’est le moment pour se lancer dans l’exercice de bouturage.

La technique est très simple, accessible à tous et ne demande que très peu de "matériel" (pots de recup, un peu de sable et terreau/terre de jardin). Et elle vous permettra de multiplier et/ou recycler vos plantes dans une optique "zéro déchet".  

Prélevez sur les sujets des boutures "semi-ligneuses" (c'est-à-dire encore assez souples mais pas toutes tendres). Le plus simple : récupérer des extrémités de tiges, idéalement non fleuries. Coupez un morceau de 12 à 15 cm, et supprimez toutes les feuilles (à l'exception de celles du sommet de la tige).

Plongez la base dans une poudre d'hormone de bouturage ou utilisez de l'eau de saule (très facile à faire !). Supprimez l'excédent en tapotant légèrement du bout du doigt. Placez vos boutures dans un mélange mi-tourbe, mi-sable que vous aurez humidifié auparavant.

Mais attention, tout ne se bouture pas en été. Voici une petite liste non-exhaustive de plantes que l’on peut s’amuser à multiplier en août et septembre :  Groseiller, Hortensia, Millepertuis, Romarin, Rosier, Symphorine, Troène, Houx, Lavande, Perovskia, Photinia, Saule, Seringat, Spirée, Sureau, Vigne vierge, Viorne…

 

bouturage