La planification et la rotation des cultures au potager

rotation des cultures

Le moment du repos hivernal approche, ce qui laisse le temps pour planifier vos cultures de l’année prochaine. Vous seriez peut-être tenté de semer les mêmes légumes au même endroit plusieurs années de suite mais vos plantes risquent de présenter des carences en nutriments.

L’idéal est de changer l’emplacement des légumes d’une année à l’autre en faisant une rotation des cultures. En effet, les plantes consomment différents éléments du sol et finissent par l’épuiser. Il faut également signaler que les maladies et les insectes ravageurs se propagent plus facilement et restent parfois présents plusieurs années dans le sol (mouche de la carotte, hernie du choux par exemple). Certaines herbes indésirables se trouvent également favorisées par le manque de rotation.

La rotation des cultures potagères consiste à faire succéder d’année en année des légumes de familles botaniques différentes sur une même parcelle. Certains légumes s’enracinent profondément et puisent du phosphore et de la potasse dans le sol. D’autres, par contre, n’ont qu’un enracinement superficiel mais demandent beaucoup d’azote pour se développer correctement. Par exemple, là où il y avait des légumes-feuilles (laitues, choux, ...), on cultivera l’année suivante des légumes-racines (carottes, betteraves, ...) et vice versa. Les légumineuses (fèves, pois, haricots, …) sont dites « améliorantes » car elles permettent d’enrichir le sol, idéales avant une culture de légumes-fruits, plus gourmande en azote (courgettes, tomates, …). Les pommes de terre, de par leur fort développement, permettent de nettoyer le sol avant de recommencer le cycle de culture.

Rotation

 

Afin d’effectuer une rotation suffisamment longue, nous conseillons de faire un plan de culture comprenant au minimum quatre parcelles (ou lignes), ce qui veut dire qu’un même type de légume ne devrait revenir au même endroit que tous les quatre ans. Pour cela, il suffit de déplacer les cultures sur la parcelle d’à côté en tournant par exemple dans le sens des aiguilles d’une montre. Si vous avez un petit jardin, la division en parcelles peut ne pas vous convenir. Vous pouvez alors adopter une disposition des cultures en lignes alternées. Selon cette méthode inventée par Gertrud Franck, on veille à planter des lignes de type de légumes différents en alternance. La rotation s’effectue en avançant les lignes toujours dans le même sens. Cette méthode permet également de bénéficier de certains effets des cultures associées.

Cependant certaines plantes (les artichauts, asperges, tomates, topinambours, ...) supportent très bien de rester plusieurs années à la même place. Au bout d’un certain temps, il est quand même nécessaire de réinstaller ces cultures sur une autre parcelle. Il est donc préférable de ne pas les intégrer dans le plan de rotation et de leur réserver un emplacement à part.

Selon votre situation, choisissez bien votre méthode de culture en fonction de vos besoins et du temps que vous voulez y consacrer. Faire un plan de culture peut s’avérer complexe mais sera un outil de travail précieux tout au long des saisons et même pour l’année prochaine.

Ressources supplémentaires :

https://www.ecoconso.be/fr/content/comment-pratiquer-la-rotation-des-cultures-au-potager#planter

https://librairie.natpro.be/jardinage/1654-jardin-sain-grace-aux-cultures-associees-9782953734447.html