Entretenir la tombe de nos défunts tout en respectant la législation et l’environnement

Cimetière

Durant la Toussaint, nos cimetières ont fait l’objet d’une attention particulière afin d’accueillir de nombreux visiteurs dans un cadre plus agréable et naturel.  Plusieurs communes wallonnes ont récemment franchi le pas en aménageant ces lieux de recueillement (engazonnement des allées, aménagement de parterres fleuris ou encore installation de plantes couvrantes dans les espaces entre-tombes), ceci afin de répondre à la législation interdisant l’usage des pesticides, les rendant ainsi plus accueillants à la faune et la flore locales.   

 

Marche-les-Dames
Marche-les-Dames

 

L’interdiction de l’utilisation des pesticides dans les espaces publics entrée en vigueur depuis le 1er juin 2019 concerne les communes mais aussi les citoyens.  En effet, les cimetières faisant partie de l’espace public, ils sont également concernés par cette nouvelle loi.  Dès lors, pour vous aider à entretenir la tombe de vos défunts (nettoyage de la dalle, désherbage des abords,…), nous vous avons dressé un petit résumé des méthodes d’entretien respectueuses de la législation en vigueur, du travail des services communaux et de l’environnement

 

Le nettoyage des monuments :

L’entretien des tombes varie en fonction des matériaux dont elles sont composées. 

Pour les monuments en pierre, on peut utiliser :

  • De la pierre d’argile, ou encore de l'argile fine ou poudre de craie : il suffit de diluer le produit dans de l’eau froide, de frottez avec une brosse et de rincer à l’eau claire. 
  • Du sable : il est recommandé de mouiller la pierre avec de l’eau, d’épandre du sable, de brossez la pierre puis de la rincer à l’eau claire. 
  • Des cristaux de soude : il faut les mélanger dans de l’eau bien chaude et frotter avec une brosse. 
  • Du savon noir (recommandé uniquement pour les pierres lustrées) : appliquer le savon avec une brosse souple, rincer à l’eau claire et lustrer avec un chiffon.

Pour le marbre: le savon noir dilué dans l’eau est suffisant.

Pour le granit : un nettoyage à l’aide d’une éponge et de l’eau convient normalement.

Pour plus d'efficacité et une préservation maximale des monuments, on privilégiera des entretiens doux et réguliers avec une brosse souple.

 

Cimetière
Gelbressée

 

Entretien du pourtour de la tombe :

Celui-ci est normalement aussi à votre charge.  En fonction de son revêtement, certaines méthodes sont à privilégier.

  • Pour des graviers : arrachage manuel à l’aide d’outils tels qu’une binette, un sarcloir,…
  • Pour une zone engazonnée : les ouvriers communaux entretiennent sans doute les allées mais une finition le long de la sépulture peut-être nécessaire.  Dans ce cas, celle-ci peut être faite à l’aide d’une cisaille par exemple.
  • Pour des plantes couvrantes (sedum, geranium vivaces, pervenches,…) : enlever manuellement les éventuelles pousses qui se propagent sur la tombe ou les adventices dans le sedum.  Les ouvriers communaux se chargeront du reste.

 

L'utilisation d’eau de javel, d’herbicide ou de vinaigre est proscrite pour éviter de détruire la végétation installée à proximité des tombes.  L’utilisation de ces produits a un effet négatif sur la vie du sol et la qualité des eaux de surface et souterraines.  L’eau de javel quant à elle, nuit en plus à la santé suite à la libération importante de chlore.