ALERTE AU JARDIN - fin mars

visuel carré alerte

Les limaces rôdent autour de vos laitues ?
Les pucerons pullulent sur vos rosiers ?
Les chenilles grignotent vos buis ?
Soyez prévenus et informés grâce à l’avertissement d’Adalia.
Des conseils écologiques vous sont envoyés à temps pour limiter les dégâts et préserver l’environnement.

Au printemps, dès les premiers rayons de soleil, les jardiniers sortent de leur hibernation, mais ce ne sont pas les seuls !

LIMACES

Le premier signe de la limace est l’apparition de trous dans le feuillage et des traces de bave. Les dégâts dus au passage des limaces peuvent s’avérer fatals pour les plantules fraîchement semées ou repiquées.
Les limaces prolifèrent dans un milieu humide et sombre. Les méthodes abordées ici vous permettent de limiter la population présente dans votre jardin en rendant leurs conditions de vie moins favorables:

  • Lorsque vous préparez vos parcelles, affinez la terre afin de garder un sol meuble, sans crevasses, ni fissures. Les œufs et les refuges des limaces seront ainsi détruits.
  • Préférez un arrosage en matinée plutôt qu’en soirée car les limaces sortent en majorité la nuit. Evitez surtout d’arroser par aspersion l’ensemble du jardin.
  • Au potager, privilégiez les plants et les semis en pots pour les repiquer ensuite en pleine terre pour éviter les attaques précoces.
  • Tout substrat sec et rugueux comme des copeaux de bois ou de la pierre de lave (pouzzolane) permet de limiter le déplacement des limaces.

Pour plus de conseils anti-limaces, rdv sur notre page dédiée.

PYRALE DU BUIS

Maintenant que les températures sont suffisamment clémentes, les chenilles sortent de leurs logettes en soie (hibernarium) entre les feuilles au bout des rameaux pour s’attaquer aux feuilles.  Des déjections vertes et sèches sont des indicateurs de la présence de l’insecte. Voici nos conseils à appliquer dès les premiers jours de printemps:

  • Ramassez et détruisez à la main les jeunes chenilles et leurs cocons. Les chenilles ne sont pas urticantes.
  • Répartissez sur l’ensemble du feuillage de la poudre de lave qui rendra la plante moins accessible aux chenilles.
  • En dehors des zones de non traitement : pulvérisez un insecticide à faible impact contenant du spinosad (produit agrée en Agriculture bio) sur le feuillage en présence de jeunes chenilles. Ciblez bien le cœur des buissons pour un traitement plus efficace. Traitez de préférence tôt le matin afin d’éviter de toucher d’autres insectes.

Ne tardez pas à agir car les chenilles se transformeront vers la fin avril pour donner une nouvelle génération qui sera responsable de gros dégâts courant de l’été.

Pour plus de conseils contre la pyrale du buis, consultez notre page dédiée.

MOUCHE DES TERREAUX

Dans la serre, si vous avez entamé la réalisation de nouveaux semis et de boutures, soyez attentif à l’apparition des mouches des terreaux. Les mouches des terreaux affectionnent particulièrement un environnement chaud et humide, à proximité des plantes cultivées en pot.  Les dégâts sont dus à leurs larves qui pénètrent dans les racines, semis ou jeunes plants en les perforant. En cas de forte attaque, les jeunes plants ou boutures périront. Afin d’éviter une telle attaque :

  • Ne laissez pas vos semis et plantations dans un terreau gorgé d’eau.
  • Installez idéalement un voile anti-insectes juste après les semis.
  • Placez des plaques engluées jaunes au ras du substrat afin de piéger les mouches et ainsi signaler leur présence.
  • Arrosez le terreau avec une solution contenant des nématodes parasites.
NE MANQUEZ PAS LES PROCHAINS AVERTISSEMENTS: Abonnez-vous afin de recevoir les Alertes au jardin par courriel en envoyant "alerte" à bastien@adalia.be .