Maladies fongiques courantes

MildiouRond mildiou.png

Dégâts et symptômes: Des taches jaunâtres ou brunâtres apparaissent sur la face supérieure des feuilles, alors que sur la face inférieure se développe un feutrage blanc-gris. Par la suite, les taches vont s’étendre et provoquer un dessèchement des feuilles. Si l'attaque n'est pas enrayée rapidement, elle se poursuit sur les tiges et les fruits, provoquant leur pourrissement.

Conditions favorables à son développement: Un été très humide et chaud (entre 10 et 25°C), des écarts importants de température jour/nuit.

Plantes touchées: pommes de terre, tomates, vigne, oignons, poireaux, pensées, géranium,…

OïdiumRond oïdium.png

Dégâts et symptômes: Le développement d’un feutrage blanchâtre sur les feuilles. Par la suite, les feuilles brunissent, se dessèchent et chutent prématurément. Certaines plantes annuelles et légumes tels que les courges sont touchés par la maladie en fin de vie en automne. Ceci est un signe de vieillissement normal de la plante et ne doit pas vous inquiéter.

Conditions favorables à son développement: humidité modérée à élevée avec des températures allant de 10 à 20°C. La présence d’eau sur les feuilles lui est défavorable.

Plantes touchées: courges, fruits, arbustes à baies, vigne, plantes ornementales,...

RouillesRond rouille 2.png

Dégâts et symptômes:  Ces champignons se distingue par la présence de pustules orangées, brunes ou jaunes sur la face inférieure des feuilles. Des petites taches peuvent également apparaître sur la face supérieure des feuilles.En cas de fortes attaques, les parties végétales atteintes se déforment et on observe une chute prématurée des feuilles.

Conditions favorables à son développement: La présence d’eau ou une humidité relative très élevée (> à 96 %) sont des facteurs importants. Des températures comprises entre 17 et 22°C sont les plus favorables.

Plantes touchées: Nombreuses plantes dont les plus connues sont la rouille blanche du chrysanthème, la rouille du rosier et la rouille grillagée du poirier.

Pourriture grise (Botrytis):Rond botrytis.png

Dégâts et symptômes: Apparition d’un feutrage gris qui conduit au dépérissement de l’organe atteint. Les fruits sont souvent les premières victimes du Botrytis.

Conditions favorables à son développement: Ce champignon s’attaque le plus souvent à des plantes affaiblies, en mauvaise santé ou abîmées : c’est un parasite de faiblesse. Une humidité élevée (proche de 90%) est favorable à son développement. Par contre, la température n’a pas d’influence.

Plantes touchées: fraisiers, groseilliers, laitues, pensées, géranium,…

Anthracnose:Rond anthracnose.png

Dégâts et symptômes: L’infection cause des taches foncées bien délimitées. Le centre de ces taches a tendance à blanchir avec le temps. Les symptômes sur les fruits sont très souvent des taches marron sur le pourtour et noires en leur centre présentant une forte dépression. Le champignon peut infecter la plante jusqu’aux graines. Dans ce cas, elle peut apparaître au printemps et attaquer les jeunes plantules.

Conditions favorables à son développement: Les spores germent sur la plante lorsque la température se situe entre 15 et 27 °C avec une forte humidité. La maladie apparaît plus sévère après un printemps frais et humide. Les spores sont transportées par le vent, elles se conservent aussi sous l’écorce des plantes infectées l’année précédente ou dans les débris végétaux.

Plantes touchées: haricots, fèves, fraises, concombres, tomates, arbustes (vigne) ou arbres.

Moniliose:Rond moniliose.png

Dégâts et symptômes: On observe tout d’abord des attaques au moment de la floraison. Les bouquets floraux ou les rameaux sont alors flétris et ils brunissent. Lorsque ce sont les fruits qui sont atteints, ils présentent une pourriture molle et des coussinets blancs concentriques. Au dernier stade de la maladie, les fruits se momifient et restent suspendus à l’arbre. Ils servent de réservoir à la maladie pour l’infection de  l’année suivante.

Conditions favorables à son développement:  Un temps frais, venteux et pluvieux. Les fruits peuvent être infectés à partir des blessures de grêle, d’insectes ou d’oiseaux. Les points de contact entre les fruits peuvent aussi permettre la propagation du champignon.

Plantes touchées: fruits à pépins ou à noyaux

Taches noires du rosierRond taches rosier.png

Dégâts et symptômes: Comme son nom l'indique, ce champignon provoque des taches noires plus ou moins circulaires sur la face supérieure des feuilles. Par la suite, on observe un jaunissement progressif de la feuille et une chute précoce des feuilles. Ces symptômes sont visibles au printemps et en été.

Conditions favorables à son développement: Au printemps, les spores sont disséminées par les pluies et vont infecter les organes jeunes des rosiers. Ces rosiers nouvellement infectés vont devenir une source de contamination. La présence d’eau liquide sur les feuilles est donc indispensable au développement du champignon. Une température de 15 à 27°C est idéale.

Plantes touchées: feuilles de rosiers

Tavelure:Rond tavelure.png

Dégâts et symptômes: Sur les feuilles, la tavelure se caractérise par des taches irrégulières. Ces taches prennent une coloration brun olivâtre puis noire. Les attaques précoces sur jeunes fruits provoquent leur chute. Lorsque l’attaque survient sur un fruit plus développé, les parties atteintes cessent de se développer et se déforment. On observe alors des croûtes liégeuses de couleur noire et des crevasses. A noter qu’en cas de faible attaque, la chair n’est pas altérée.

Conditions favorables à son développement: Le champignon passe l’hiver dans les feuilles mortes tombées au sol et sur les rameaux dans le cas du poirier. Au printemps, les spores sont disséminées par les pluies lorsque les températures sont favorables (de 7 à 25°C). La période sensible se situe au moment du débourrement et dans les semaines qui suivent, particulièrement à la chute des pétales qui constituent un point d’entrée de la maladie.

Plantes touchées: feuilles et fruits de pommiers et poiriers

COMMENT LIMITER LES DEGATS?