Printemps au verger

  • Les premières attaques des pucerons peuvent faire leur apparition. Le puceron cendré du pommier (Dysaphis plantaginea) est le puceron le plus dommageable. Les colonies importantes provoquent l'enroulement et la déformation des feuilles et des rameaux. On les retrouve en début de saison sur les bourgeons et les jeunes pousses. Dès que vous observez les premiers pucerons, réalisez des traitements au savon potassique ou une préparation à base de plantes.
  • Des fourmis grimpent sur vos arbres fruitiers infestés de pucerons ? Elles se nourrissent du miellat, excrétions des pucerons. Une mesure simple à mettre en œuvre pour contrer leur action : installez des bandes engluées sur les troncs de vos arbres. Une fois débarrassé de ces « gardiens », vous pouvez introduire des auxiliaires (larves de coccinelles, de syrphes ou de chrysopes) afin de limiter l’invasion.
  • Certaines pommes et poires sont sensibles à la tavelure. Réalisez préventivement, tous les 8 à 14 jours, en fonction du temps, des traitements à base de soufre mouillable afin de limiter le développement de ce champignon.
  • Dans le courant du mois de mai, les premiers adultes de carpocapse apparaissent dans les vergers pour attaquer les pommiers et poiriers. La solution la plus efficace consiste à mettre en place au sein de l’arbre, un piège à phéromones. Il est important de placer ces pièges dès le mois d’avril et ce, jusqu’à la fin du vol des adultes. Ensachez pommes et poires dans des sachets en papier fermés si vous ne voulez pas investir dans un piège.
  • Contre le ver de la cerise il est nécessaire de piéger préventivement les adultes (petites mouches) dès la fin du mois de mai. Le type de piège employé est composé de 2 plaques jaunes engluées disposées perpendiculairement l’une par rapport à l’autre.
  • Le ver du framboisier est responsable de gros dégâts sur ces petits fruits. Cette larve de coléoptère s’attaque aux framboises, mûres,… en creusant des galeries sinueuses. Elle y pond des œufs durant les mois de juin et juillet. Il est nécessaire d’intervenir avant la pénétration de la larve dans le fruit. Entrecroisez deux plaques engluées blanches (perpendiculairement) afin de capturer les adultes. Disposez un piège pour 3 pieds de framboisiers (si ceux-ci sont regroupés), à une hauteur d’environ 1 mètre, de la mi-avril jusqu’à la récolte (Ces pièges sont disponibles en jardinerie).