Automne au potager

  • Après la sécheresse et les chaleurs de l’été, le retour des pluies favorise l’émergence des limaces: elles peuvent être redoutables pour les cultures d’automne, notamment salades, choux, chicorées… N’attendez pas pour les piéger : avec des pièges à bière ou, plus efficace, un produit à base de phosphate de fer, inoffensif pour les autres animaux.

  • Pour freiner la contamination par l’oïdium des cucurbitacées, supprimer les feuilles atteintes. Il n’est pas nécessaire de traiter avec une solution au soufre car ce champignon attaque souvent ces légumes en fin de vie.

  • Gare aux attaques de la mouche mineuse du poireau. Au moindre signe de dessèchement ou de déformation, vérifiez s’il n’y a pas de galeries de vers. Avant qu’ils ne descendent trop bas dans le fût, coupez le poireau – jusqu’au ras du sol s’il le faut – et écrasez soigneusement tous les vers. Les poireaux repousseront et vous assureront une seconde récolte en fin d’hiver. Si de nombreux poireaux sont touchés, traitez au pyrèthre aux doses indiquées.

  • Une parcelle de votre potager est inoccupée après une récolte? Ne tardez pas à la couvrir! Sinon les graines dormantes se réveilleront et votre parcelle sera vite envahie de plantes indésirables. Vous pouvez utiliser un paillage ou essayer un semis d’engrais verts. Les engrais verts ont l’avantage de lever et de se développer rapidement. Leurs racines améliorent la structure du sol tout en le protégeant des pluies d’orage ou du soleil cuisant. La moutarde blanche est la plus répandue dans le commerce et peut être semée en automne. Elle aurait des propriétés désinfectantes pour le sol et se dégrade très vite lors des premiers gels.