Mouche de la carotte 

La première génération vole de fin avril à juillet, la seconde à partir d'août. C'est la seconde génération qui provoque le plus de dégâts. Les semis effectués de mi-juin à mi-juillet sont donc les plus menacés. Les mouches se tiennent en journée en grand nombre sur les plantes environnantes, d'où elles s'envolent le soir pour aller sur les carottes. Elles déposent leurs oeufs sur le sol. Après éclosion, les larves pénètrent dans les carottes. Elles prennent un mauvais goût et dégagent une odeur désagréable. Le feuillage se colore en jaune-rougeâtre et meurt. La mouche hiverne dans le sol sous la forme de larve ou de nymphe.
 

Solutions sans pesticide :

  • Piège

Le piège pour la mouche de la carotte est constitué d'une plaque engluée qui attire les mouches grâce à leur couleur orange. Elles restent collées au piège, ce qui empêche la ponte des oeufs sur le sol. Il faut trois pièges pour quelques lignes de carottes . Ils doivent être placés à partir de la mi-mai et être enlevés directement après la récolte, faute de quoi de nombreux autres insectes sont attrapés.

Le piège pour la mouche de la carotte se trouve dans les jardineries. 

 

  • Filet anti-insectes

Pour empêcher les insectes de venir pondre sur les plantes, on peut tendre, au-dessus des planches cultivées, pendant les périodes de vols, un filet anti-insectes. Il fonctionne très bien pour la mouche du chou et la mouche de la carotte.

La dimension des mailles ne peut dépasser 1,2 mm pour la mouche de la carotte et 1,8 mm pour la mouche du chou.