Campagnol  

Le campagnol terrestre et le campagnol des champs sont les deux espèces les plus fréquemment rencontrés dans les jardins et les prairies. Le campagnol aménage ses nids dans le sol à 30-50 cm de profondeur et la terre est rejetée en tas irréguliers. Il préfère la proximité de l'eau. Il mange les racines des plantes du jardin, les légumes ou les jeunes arbres.

Voir notre dossier thématique complet sur les rongeurs pour plus d'informations.

 

Solutions sans pesticide :

  • Barrière anti-campagnols  

Une cage de 50 cm de profondeur et de 1 m de côté, constituée avec un treillis métallique (non plastifié) aux mailles de 15 mm maximum, placé à la plantation autour de l'arbre, peut protéger ses racines contre les dégâts du campagnol terrestre.

  • Pièges mécaniques

Le piégeage mécanique constitue le moyen de destruction le plus efficace et le plus écologique. Il demande cependant un peu de savoir-faire. Il existe différents types de piège: les tubes autofermants, les tubes à pinces ou à boucle et le piège type «guillotine» (photo ci-contre).

Le piège pince se place dans chacun des deux tronçons de la galerie principale qui a été préalablement ouverte avec une bêche au niveau d'une «taupinière» (par rapport à la taupe, la «taupinière» du campagnol terrestre est irrégulière, aplatie et la galerie d'évacuation est bouchée sur toute la longueur par de la terre). Une fois les deux pièges placés, on ne referme pas les galeries. Le campagnol terrestre ayant horreur de la lumière, se fait très vite capturer par un des pièges en voulant reboucher les galeries.

Si l'animal a rebouché la galerie sans être pris, il faut recommencer.

Le piège de type «guillotine» est placé perpendiculairement au sens de la galerie. Il est vendu avec une sonde et une tarière facilitant sa mise en place. Il est de loin le moyen le plus efficace pour attraper les campagnols. Celui ci n'a pas le tête coupée mais subi le "coup du lapin".