Cochenilles

Les cochenilles sont des insectes, de 3 à 7 mm de long, proches de la famille des pucerons. Il en existe de toutes les sortes, avec ou sans coques, blanches, rouges, brunes, noires ou avec un duvet cotonneux. Ces insectes de type piqueur-suceur sont friands de nombreuses plantes d’intérieur ou d’extérieur.

On peut classer les cochenilles en trois catégories : les cochenilles farineuses, les cochenilles à carapaces et les cochenilles à boucliers. Ces deux dernières, sont souvent regroupées sous le terme de cochenilles à coque.

Types d’espaces: Verger; Plantes d’intérieur; Jardin d’ornement
Situation: Feuilles; Tiges; Ecorce
Période à risque: Printemps; Été; Automne; Hiver

Cochenilles farineuses

Ces cochenilles de couleur blanche, au corps mou, est appelée farineuse suite à la présence d’un amas floconneux autour des femelles. Cette substance farineuse sert à protéger les oeufs des prédateurs. Chez nous, on rencontre ce type de cochenilles le plus souvent sous serre ou en intérieur.

Cochenilles à coques

Les femelles sont protégées par une carapace cireuse qui les protège des prédateurs mais aussi des pesticides. Cette carapace peut être collée ou non au corps de la cochenille. En fonction de l’espèce cette carapace sera blanche, noire, brune, ovale, globuleuse, en forme de virgule,...

Dégâts et symptômes:

Les cochenilles se nourrissent de la sève des plantes et produisent, comme les puceron, une substance sucrée et collantes, le miellat, sur lequel se développent un champignon noir (la fumagine). Celui-ci, en plus d’être inesthétique, réduit la photosynthèse et contribue au déclin de la plante.

Bon nombre de cochenilles produisent peu de détériorations directes de la santé du végétal. Les dommages se produisent lorsque la colonie se développe excessivement.

Prévenir plutôt que guérir:

  • Une plante en bonne santé sera plus résistant aux attaques de cochenilles. Veillez donc à nourrir et arroser correctement (pas trop ni trop peu) votre plante pour lui permettre un développement optimum.
  •  Si vous avez une plante attaquée par des cochenilles, isolez-la des autres plantes d’intérieur pour éviter toute contamination.

Comment limiter les dégâts

  • Frottez les parties couvertes de cochenilles adultes et larves avec un chiffon imbibé d’alcool à 10% ou avec une solution savonneuse, Ensuite, rincez la plante à l’eau claire.
  • Coupez les feuilles et tiges très infestées.
  • Pulvérisez un produit à base de savon potassique (savon noir), dhuile de paraffine  ou de  pyrèthre naturel avec de l’huile de colza.

NB: Ces produits sont peu efficaces sur les cochenilles adultes. Il est donc essentiel de réaliser les traitements en présence de larves. En intérieur, les cochenilles ne possèdent pas de cycle de développement saisonnier, les pontes peuvent donc avoir lieu toute l’année. Des traitements répétés seront dès lors nécessaires.

ATTENTION: Ces produits peuvent se retrouver dans la composition de pesticides. Malgré leur faible impact sur l’environnement, leur usage n’est pas sans risques. Lisez scrupuleusement l’étiquette et respectez les précautions d’emploi. Préférez les produits déjà dilués et prêts à l’emploi. Même prétendus “bio” ou “naturel”, il s’agit de pesticides soumis à la législation en la matière.